Le mot du Maire

Extraits du discours prononcé lors de la Cérémonie de présentation des vœux à la Population le 17.01.2017

en la Salle Maurice MICHEL

 

 

L'année dernière, je commençais mon intervention en déplorant les odieux attentats commis à Paris. En 2016, vous le savez, d'autres attentats ont été commis un peu partout dans le monde, à Nice, à Berlin, à Istanbul. La France forte, celle " qui n'a même pas peur " est en guerre et tente de se protéger. Un article du New York Times, dont vous avez peut-être eu connaissance, dit ceci :

« La France incarne tout ce que les fanatiques religieux du  monde détestent : la joie de vivre par une myriade de petites choses : le parfum d’une tasse de café et des croissants le matin, de belles femmes en robe souriant librement dans la rue, l’odeur du pain chaud, une bouteille de vin que l’on partage entre amis, quelques gouttes de parfum, les enfants qui jouent dans les jardins du Luxembourg, le droit de ne croire en aucun dieu, de se moquer des calories, de flirter, fumer et apprécier le sexe hors mariage, de prendre des vacances, de lire n’importe quel livre, d’aller à l’école gratuitement, jouer, rire, se disputer, se moquer des prélats comme des politiciens, de ne pas se soucier de la vie après la mort. Aucun pays sur terre n’a de meilleure définition de la vie que les Français « 

C'est cette définition de la vie que défendent ici, en France, nos gendarmes et nos policiers, et partout   dans le monde, nos militaires, auxquels je rends hommage ce soir.

 

L'année 2016 a été consacrée à l'élaboration de notre Plan Local d'Urbanisme qui a été arrêté en Conseil Municipal du 6 décembre. Notre objectif est une progression de la population, de l'ordre de 2 % par an, ce qui porterait le nombre d'habitants aux alentours de 1300 d'ici 10 ans….

Pour notre PLU, nous avons travaillé sous les conseils bienveillants de la DDTM et sous l'œil attentif de la chambre d'Agriculture…l'œil dont la fonction, je vous le rappelle, est de recevoir et de transformer les vibrations électromagnétiques de la lumière en influx nerveux qui sont transmis au cerveau. L'œil fonctionne donc comme un appareil photographique : Il perçoit l'instant présent, mais n'a pas la faculté de voir l'avenir.

 

Un proverbe polonais dit : “Le paysan meurt de faim et son maître de gourmandise.”

 

Nous nous battons tous les jours pour ne pas mourir de faim….

 

Je voudrais vous lire quelques lignes de Margot Lemire. Margot Lemire est une femme canadienne qui habite à la Motte, la Motte au Canada, dans la région de l'ABITIBI – TEMISCAMINGUE. C'est une région située à l'Ouest du Québec dont la principale ville est Rouyn-Noranda.       

 

Dans le cadre de la Conférence régionale des Élus de l’Abitibi-Témiscamingue, Margot Lemire écrit ceci en parlant de la ruralité :  Son texte s’intitule : " Entre la jeunesse et la sagesse, il y a un territoire "

 

« J’ai la sagesse de celle qui a gardé la fraicheur,

 

L'ardeur de qui veut être utile….

 

J'ai l'œil ouvert sur le monde….

 

Comme vous j'en fais partie…

 

Avec mes misères, et mes éclats……

 

J'ai besoin de liberté pour savoir, et montrer qui je suis.

 

On parle de moi comme si j'étais absente.

 

Des spécialistes, tentent de s'expliquer ma vie avec    des statistiques, des graphiques, des comparaisons.

 

C'est pour mieux se comprendre entre eux.

 

Il est rare qu'on me parle, à moi

 

On m'impose des savoirs anciens,

 

Et des outils de survivance,

 

J'ai pourtant l'énergie de la jeunesse …qui tient en son ventre… les changements à venir. "

 

Merci Olivier, d'écouter le monde rural, merci de le comprendre…et de le défendre…

 

 

Je forme les vœux que l'année 2017 soit meilleure que celle qui vient de s'achever, Que ceux d'entre nous qui souffrent recouvrent le chemin de la santé…J'ai une pensée particulière pour celles et ceux qui au cours de l'année ont connu des difficultés et des peines profondes. J'adresse mes amitiés à nos concitoyens et concitoyennes qui ont perdu un proche durant l'année qui vient de s'achever. Je leur souhaite tout le courage nécessaire pour surmonter ces terribles épreuves et pour retrouver le goût de vivre et d'être heureux. Je vous souhaite à tous de poursuivre votre route au sein de notre commune dans les meilleures conditions. Aux nouveaux arrivants je souhaite la bienvenue. Je leur adresse tous mes vœux d'épanouissement sur notre territoire.