Le mot du Maire

 

Madame, Monsieur, Chers Amis,

A l’instant où j’écris ces lignes, il semble que la pandémie soit en voie d’être maitrisée. Les chiffres connus sont encourageants. Le nombre de cas journaliers baisse de même que le taux d’incidence et la tension en réanimation. Si la vaccination se poursuit au rythme actuel au cours du troisième trimestre, nous pouvons espérer éviter une quatrième vague à l’automne.

Depuis le début de la crise, les maires ont été aux côtés de l’Etat, relayant les instructions sanitaires préventives. A Ampus, nous avons pris toutes les mesures nécessaires telles que la confection et l’achat de masques, leur distribution gratuite, la protection de nos écoliers avec la pose de détecteurs de Co2 et l’emploi de deux personnes supplémentaires chargées du nettoyage et de la désinfection de l’école, l’acquisition de matériel de protection et de désinfection, la participation active à la campagne de vaccination et bien sûr l’annulation de toutes les manifestations intra muros et à l’extérieur qui auraient pu être des vecteurs de propagation du virus. Toutes ces mesures, décrétées par le Gouvernement, étaient nécessaires et même si elles n’ont pas recueilli l’adhésion de quelques-uns, la population dans son grand ensemble en a bien compris l’utilité.

Tout au long de cette crise, nos employés municipaux ont maintenu la permanence des services publics essentiels. Je veux ici les en remercier sincèrement.

Cette crise aura permis de constater l’impérieuse nécessité de décentralisation dans le domaine de la santé, mais également dans le domaine du développement économique, de la transition énergétique, de la culture. L’Etat doit cesser de tout centraliser, de diriger depuis Paris les politiques locales que seuls les élus de terrain sont à même de mener parce qu’ils sont les seuls à connaître les problèmes et les besoins locaux. Un vaste chantier doit être engagé en ce sens. Un rééquilibrage des relations entre l’Etat et les Communes et une négociation sur les moyens attribués aux communes pour assurer pleinement leurs missions s’imposent. Ces revendications seront au cœur de l’action de l’Association de Maires de France  dans les mois à venir.

Aujourd’hui, un retour à la vie normale s’amorce. Un nouveau conseil d’administration du Comité Ampus Festivités vient d’être élu. Il  est entouré d’une équipe de bénévoles motivés pour que notre village revive des moments de joie, de convivialité et de partage.

Pour l’heure, je vous souhaite de vivre un bel été et le bonheur de se retrouver comme avant, sans pour autant relâcher votre vigilance lorsque c’est nécessaire, et en continuant à se faire vacciner. Le danger n’est en effet pas encore complètement écarté eu égard notamment à la progression du variant Delta.

 

Bien cordialement,

 

Hugues Martin,

Maire d’Ampus

Vice-Président de Dracénie Provence Verdon Agglomération