SECHERESSE : SITUATION DE CRISE POUR L'ARGENS ET L'AGAY




Alerte Sécheresse sur les bassins versants des fleuves côtiers et sur la partie varoise de l’Arc tandis que le bassin versant de l’Argens et de l’Agay bascule en situation de crise


Cette année 2021, le Var est en vigilance sécheresse : la situation hydrologique du département est préoccupante et plusieurs mesures de restrictions de l’usage de l’eau sont prises.


Par arrêtés préfectoraux du 3 août 2021, le préfet déclare l’état d’ALERTE sécheresse dans :

- la zone C pour la partie du bassin versant des fleuves côtiers (notamment Grand Vallat, Reppe, Las, Eygoutier, Gapeau, Maravenne, Batailler, Vieille, Fenouillet, Bourrian, Giscle, Préconil),s’appliquant sur 46 communes du territoire ; Arrêté du 3 août 2021 déclarant l’état d’alerte sécheresse pour la zone C (format pdf - 377.7 ko - 03/08/2021)

- la zone D2 pour la partie varoise du bassin versant de l‘Arc impactant les communes de Pourcieux et Pourrières. Arrêté du 3 août 2021 déclarant l’état d’alerte sécheresse pour la zone D2 sur la partie varoise du bassin de l’Arc (format pdf - 366.5 ko - 03/08/2021)



La zone A, L’Argens et l’Agay, jusqu’alors en alerte renforcée, est placé en état de CRISE sécheresse, niveau le plus élevé s’appliquant sur 73 communes du territoire.

Arrêté du 3 août 2021 déclarant l’état de crise sécheresse pour la zone A sur le bassin versant de l’Argens et de l’Agay (format pdf - 353.9 ko - 03/08/2021) En effet, les précipitations bien trop faibles depuis plusieurs semaines conduisent à une baisse inexorable du débit des cours d’eau. Des situations d’écoulements non visibles et d’assecs ont également été constatées lors de la campagne d’observation des étiages de l’office français de la biodiversité de juillet 2021. Seuls sont épargnés, pour l’instant, et restent en vigilance, les bassins versants du Verdon, de la Durance et de la Siagne.

Il convient notamment d’appliquer les mesures suivantes :



(*) Ces mesures peuvent être adaptées selon les contraintes locales pour la préservation de l’alimentation en eau potable.

Les réserves, dans les golfs alimentés par une autre ressource que l’eau potable ou le prélèvement dans les nappes, sont librement utilisables par les golfs.

(**) Les établissements pouvant démontrer que leurs besoins en eau utilisée pour le procédé de fabrication ont été réduits au minimum (mise en oeuvre des techniques les plus économes du secteur d’activité, respect d’une valeur de consommation spécifique reconnue pour le secteur d’activité, etc.) ne sont pas soumis aux réductions de prélèvement ci-dessus. Ils veilleront toutefois à optimiser leur gestion de l’eau (ordonnancement de la production…).

(***) Une tolérance sur l’horaire de début d’interdiction administrative sera observée pour l’irrigation par enrouleur, jusqu’à 11h du matin.

Ne sont pas concerné(e)s par ces mesures : Il s’agit des usages liés à la santé (dispositifs d’abattage des poussières en carrières, abreuvage des animaux, etc), à la salubrité (opérations de nettoyage ne pouvant être reportées par exemple), à la sécurité civile (eaux d’extinction des incendies par exemple), à l’alimentation en eau potable et à la préservation des écosystèmes aquatiques.

Relevés des compteurs et report des opérations exceptionnelles Les relevés des compteurs sont effectués à fréquence bimensuelle. Le non-respect des mesures édictées au titre du présent plan d’action sécheresse fait encourir au contrevenant une amende de 5ème classe (1500 Euros).

Tous les arrêtés préfectoraux "Sécheresse" sont consultables :

- sur le portail de l’État dans le Var www.var.gouv.fr

- sur PROPLUVIA www.propluvia.developpement-durable.gouv.fr

- dans les mairies des communes du Var.




La vigilance et la gestion économe de la ressource en eau est l’affaire de tous.

Articles récents
Archives
Partagez !
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square